juin 2000
Françoise  Audé

Un métier, l'enseignement. Une passion, le cinéma. La rencontre a fait de Françoise Audé, outre une critique qu'on lit attentivement, fin connaisseur des films quelles que soient leur époque et leur provenance, une militante, en particulier pour tout ce qui concerne le cinéma des femmes, doublée d'une vulgarisatrice, au sens le plus noble du terme.
Venue du mouvement des ciné-club (Fédération Jean Vigo), elle n'a cessé de se battre pour que le cinéma parvienne dans les lycées et que les lycéens aillent au cinéma. Elle est aujourd'hui après avoir été la fondatrice en 1992, de l'Association Nationale des Enseignants et Partenaires Culturels des Classes Cinéma et Audiovisuel.
Critique à Jeune Cinéma jusqu'en 1978, membre du comité de rédaction de la revue de cinéma Positif depuis cette date. Auteur de Ciné-Modèles, cinéma d'elles (L'Age d'Homme, Lausanne, 1981). A collaboré à des revues, des ouvrages collectifs en France et à l'étranger et en particulier au dictionnaire Nathan Le XXe siècle des femmes. Elle prépare un ouvrage sur les cinéastes françaises depuis vingt ans.

  • Los Olvidados